L’ÉCOLE DE KOMIAN DE TANGUÉLAN

Tanguélan a accueilli plus de 400 féticheuses ou  » komian  » ( celui qui est possédé par les génies en langue Agni ) dans son établissement très atypique.
Le Komian est respecté dans la société traditionnelle Agni au même titre qu’un chef du village, en raison de son pouvoir mystique et de ses prédictions.
Les féticheuses sont consultées lors de situations dramatiques, malheureuses et les calamités.

L’école de Komian ne décerne pas de diplômes mais elle a formé, en un demi-siècle, plusieurs générations de prêtresses très influentes dans la société ivoirienne. Malgré cette réputation, depuis quelques années, l’institution est à la recherche d’une reconnaissance officielle. Aujourd’hui, ces voyantes traditionnelles souhaitent plus que jamais l’officialisation de leur confrérie par l’octroi d’une carte d’identité professionnelle à l’image des chasseurs.